Le FIRA réunira les acteurs de la Robotique Agricole 2016

FIRA Robotique Agricole - Gaëtan

Nouvelle édition de FIRA les 29 & 30 novembre 2017 à Toulouse – France 

Naïo Technologies organise le premier Forum International de la Robotique Agricole – FIRA, les 18 et 19 novembre 2016 à Toulouse. Dans le cadre de cet événement, nous avons interviewé Gaëtan Severac, Directeur Général de Naïo Technologies, sur sa vision des robots dans l’agriculture d’aujourd’hui et de demain.

Pourquoi avoir décidé d’organisé ce Forum International de la Robotique Agricole ?

Pour présenter nos robots à la communauté internationale bien-sûr, mais aussi et surtout pour permettre à tous les acteurs de la robotique agricole de se rencontrer et travailler ensemble.

Il existe déjà plusieurs événements sur l’innovation dans l’agriculture ainsi que plusieurs conférences scientifiques, mais nous n’avons pas trouvé de rencontre professionnelle et industrielle dédiée spécifiquement à la robotique agricole.
Pourtant, il y a de plus en plus en plus d’acteurs impliqués dans ce secteur en pleine croissance !
D’où l’organisation de ce salon qui, j’en suis sûr, va se poursuivre et grandir d’années en années.

Si tu devais nous présenter Naïo Technologies en quelques mots…

Naïo Technologies est une entreprise de robotique agricole : nous faisons des robots pour aider les agriculteurs dans leurs métiers de tous les jours.
Pour l’instant, nos robots réalisent principalement du binage automatique, mais demains ils aideront aussi l’agriculteur dans bien d’autres domaines.

L’agriculture se robotise de plus en plus : quelles en sont les principaux enjeux aujourd’hui ?

Redonner de l’humanité à l’agriculture (pour par exemple avoir moins besoin de produits chimiques) et remettre l’agriculteur au centre de la ferme, avec plus de temps pour son métier et sa passion : l’agronomie.
Pour moi, l’agriculteur est un gestionnaire d’écosystèmess complexes. Il doit tout le temps garder un équilibre entre l’environnement naturel (le sol, la météo, la faune, la flore) et les cultures qu’il doit faire pousser pour nous nourrir.

Les technologies, nouvelles (capteurs, robots, GPS…) ou anciennes (bêche, papier / crayon…), ne sont que des outils lui permettant de :
– Bien comprendre l’écosystème de ses champs.
– Prendre les bonnes décisions au bon moment.
– Agir pour mettre en oeuvre ses décisions.

Et notre boulot c’est faire des bons outils pour les agriculteurs !

Selon toi, quelle sera la place des robots dans l’agriculture de demain ?

Comme je viens de dire les robots sont des outils, au service de l’agriculteur pour effectuer des missions pénibles et répétitives. Comme le désherbage mécanique par exemple.
Ils aident l’agriculteur à agir précisément et au bon moment. De manière régulière. Pour réaliser des tâches que bien souvent personne ne veut faire.

Mais les robots restent avant tout un porte outil, comme un tracteur maintenant ou un cheval avant. Et on peut donc imaginer plein de missions futures aux robots, allant de la collecte des données à l’entretien des cultures, en passant par la gestion des maladies et des nuisibles.

Cite-nous un robot célèbre qui t’a inspiré :

Parce qu’on ne réussit pas toujours du premier coup, j’ai toujours aimé les robots (plus ou moins fonctionnels) et la philosophie de Gaston Lagaffe :

FIRA 2016 - Robotique Gaëtan - Gaston lagafffe