+33 (0)9 72 45 40 85

Ted voyage du 11ème au 21ième siècle au domaine du Lavauguyot

Le 9 octobre 2020

Ted voyage du 11ème au 21ième siècle au domaine du Lavauguyot

Le domaine de Lavauguyot est un domaine viticole situé dans le Haut Poitou. Il fait partie du groupe Ampelidae et compte aujourd’hui une vingtaine d’hectares. Là-bas se mêlent tradition, respect de la nature et dernières techniques viticoles en cours. Au milieu du domaine trône un manoir construit au 11ème siècle. Il cohabite avec Ted depuis quelques années sur 13 hectares dans le cadre d’une étude sur l’avenir de la viticulture.

L’expérimentation, fer de la lance du domaine

A l’affût des dernières tendances dans la culture de la vigne, Frédéric Brochet, propriétaire du domaine, souhaite ancrer son exploitation dans les pratiques de demain. « La proximité du Futuroscope n’est peut-être pas pour rien dans cette vision !  » assure-t-il.
Pour preuve, l’exploitation est engagée dans l’expérimentation « VitiRev -FuturoVin», initiée par la région Nouvelle Aquitaine.« Il s’agit d’expérimenter et de définir les conditions de production de la viticulture de demain. On y travaille à la fois les dimensions techniques, variétales et sociales ». C’est dans ce cadre que l’arrivée de Ted a été réfléchie.

Frédéric Brochet est ainsi fier d’avoir pu mettre en place diverses expérimentations ces dernières années et notamment :
– Evolutions variétales pour sélectionner des cépages résistants.
Autonomie par rapport à l’utilisation des énergies fossiles (véhicules électriques, utilisation du photovoltaïsme) pour limiter le bruit et supprimer les pollutions carbonées.
– Développement de l’oenotourisme avec ses formules « vignerons d’un jour », où n’importe quel quidam peut se glisser dans la peau d’un viticulteur,…

« Quand on a touché à Ted, on ne veut plus monter sur un tracteur ! »

L’exploitation viticole s’étend sur 20 hectares de cépages implantés en sauvignon et pinot noir d’un seul tenant. Elle est convertie en agriculture biologique depuis les années 2000. Les surfaces sont également cultivées en biodynamie depuis 2 ans.
« J’avais souvent du mal à trouver du personnel pour conduire le tracteur viticole. Ted était une solution toute trouvée. » Trois personnes s’occupent ainsi du robot, à tour de rôle.
« Comme il travaille sur beaucoup d’hectares, nous avons fortement contribué à le faire évoluer. Nous avons ainsi testé les nouvelles versions logicielles ou les nouveaux outils en primeur. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur les batteries avec notre utilisation intensive de la machine le travail s’est toujours fait en collaboration avec Naïo Technologies pour améliorer le robot et l’adapter à nos besoins. Les équipes ont fait preuve d’une réactivité très appréciée pour nous épauler ».

Mais Frédéric Brochet l’assure : il ne reviendrait pas en arrière. Il n’a d’ailleurs plus aucun tracteur sur l’exploitation. S’il en a besoin, il loue les services d’un entrepreneur. Mais Ted se charge de désherber la majorité des surfaces.

L’avenir passera par Ted !

« Ted sera l’un des éléments importants du vignoble ultra-moderne dans l’avenir ». Mais le robot ne s’affranchit pas de l’humain. Les compétences qui font un bon vigneron seront toujours valorisées, en premier lieu « la connaissance des conditions météorologiques et celles du terrain pour intervenir au bon moment ! ».

Dans l’avenir, il se tient prêt pour essayer les prochaines versions du robot enjambeur. Il attend beaucoup du développement d’outils complémentaires qui pourraient optimiser les passages et les temps de travaux. « Je cherche notamment des solutions pour les travaux de rognage ou de tonte de l’herbe ! Le travail en pente est également une problématique dont j’aimerais me dégager ».
Le passage en tout électrique est en effet pour lui une priorité dont la date a déjà été entérinée. « Dans 8 ans, nous espérons être en tout électrique sur le domaine et nous comptons sur Ted ! ».

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   

    0 Commentaires