+33 (0)9 72 45 40 85

La robotique, au cœur de la stratégie de Grands Chais de France avec Ted

Le 5 juin 2020

La robotique, au cœur de la stratégie de Grands Chais de France avec Ted

Le groupe Les Grands Chais de France (GCF) est le premier vinificateur privé de France, avec 80% de sa production qui s’exporte dans plus de 170 pays. La société familiale détient plus de 3000 hectares de domaines viticoles en propriété. Partenaire de Naïo Technologies depuis plus de 2 ans, elle travaille depuis peu avec un second robot Ted, sur la propriété du Château de la Galinière en Provence. L’occasion de prendre des nouvelles et de faire un point sur la stratégie des Grands Chais de France concernant la robotique en viticulture.

Des enjeux importants pour l’avenir de la filière viticole

Matthieu Grassin, responsable propriétés et vignobles du groupe est enthousiaste lorsqu’on l’interroge sur Ted. « Il y a deux ans, nous avons appelé Naïo technologies. A l’époque, la société était déjà la plus aboutie concernant les robots viticoles. Nous avons fait l’acquisition de notre robot Ted suite à cela. L’un de nos salariés l’opère dans les parcelles. » Depuis un second robot est utilisé en Provence, cette fois en prestation de service, avec un technicien de chez Naïo Technologies. 

Les raisons de ce choix sont multiples mais toutes guidées par la volonté du PDG de l’entreprise de développer la robotique comme une solution d’avenir. « La main d’œuvre est de plus en plus difficile à trouver en agriculture et notamment en viticulture » pour Matthieu Grassin.
Au-delà de cette problématique, il évoque également les enjeux environnementaux. « Le fait que ce robot puisse travailler le sol de façon mécanique, et avec une source d’énergie électrique est intéressant ». L’impasse chimique existante et la suppression de certains herbicides explique aussi cet engouement pour Ted. 

De plus, l’entreprise Grands Chais de France est ambitieuse d’un point de vue environnemental. Pour preuve, dès l’année prochaine, elle se donne comme objectif de transformer 100% de ses vignobles en certification HVE (Haute Valeur Environnementale). 

Un partenariat, plus qu’une simple collaboration

Le second robot Ted travaille depuis quelques jours en AOP Côte de Provence sur le domaine de la Galinière. C’est Pierre-Edouard Boyoud, responsable d’exploitation, qui gère la relation avec l’opérateur de Naïo Technologies.
« Le robot opère dans des vignes de 4-5 ans. Il travaille sous le rang avec des lames bineuses et des doigts Kress ». Dans ce domaine certifié en agriculture biologique, Ted est une solution toute trouvée pour le désherbage. « Je suis très content du travail réalisé : Ted va même chercher des mauvaises herbes là où nos interceps traditionnels ne vont pas d’habitude ! ».

Dans les années qui viennent, Grands Chais de France souhaitent continuer ce partenariat avec Naïo Technologies. « Pour exploiter la surface viticole que nous avons en charge, les robots seront nécessaires » selon Matthieu Grassin

« L’un des grands enjeux sera de travailler à un robot qui puisse désherber également dans nos autres vignobles, dans le Jura ou en Alsace, par exemple ». En Provence, Pierre-Edouard Boyoud fait travailler Ted sur des sols argilo-calcaires. 

L’un des autres points importants à travailler reste l’autonomie du robot. Matthieu Grassin pense à la possibilité de pouvoir opérer plusieurs robots grâce à un seul opérateur. Mais une complète autonomie du robot ne sera possible qu’avec un changement de la réglementation sur les véhicules autonomes. Pour autant, Grands Chais de France sont persuadés de la place de cette technologie au sein de leur structure dès à présent : « C’est pour cette raison que nous nous sommes lancés : nous serons présents et prêts lorsque nous pourrons le faire ».

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   1

    0 Commentaires