+33 (0)9 72 45 40 85

MARTINE & OZ AU CANADA

Le 9 octobre 2020

MARTINE & OZ AU CANADA

Martine, Directrice de Vegetolab et Productrice de Bleuets, Camerises et Argousiers au Canada, utilise Oz depuis plusieurs mois. Son objectif : être capable d’implanter des vergers et de les entretenir facilement tout en réduisant les dépenses liées au paillage plastique.

Une rencontre avec GMABE, distributeur Naïo au Canada

Deux motivations principales ont amené Martine à se renseigner sur Oz : le manque de main d’œuvre actuel dont elle doit faire face ainsi que les coûts réguliers liés aux installations du verger – paillis de plastique etc.

Après quelques recherches sur internet, elle découvre en 2019 les solutions de robotiques agricoles de Naïo Technologies et notamment le robot Oz. En prenant contact avec notre distributeur canadien, GMABE, elle a pu approfondir ce projet et franchir le cap.

« J’ai pris contact avec le revendeur et le déclic s’est fait lorsque j’ai discuté avec un des actionnaires du groupe, Benoit. Il est par la suite,  venu en octobre avec le robot et cela dans des conditions difficiles au champ pour faire des essais ; ça m’a convaincu. » La dernière version de Oz muni d’un guidage par GPS RTK est un réel atout selon elle « Désormais je ne me passerai plus du GPS ».

« Grâce à la précision du robot, les options d’utilisation sont impressionnantes »

Après quelques mois d’utilisation, Martine nous fait part de son ressenti : « Bien que je n’ai pas encore fait tout ce que je voudrais avec OZ, je ne m’en passerai plus. J’ai encore quelques connaissances à acquérir et des tâches à lui faire faire. Avec la précision du robot, les options sont impressionnante ; il faut y mettre un peu de temps, c’est tout. »

L’utilisation de Oz permet un maximum d’efficacité selon Martine. «  Il faut juste prendre un peu de temps au début pour se familiariser avec le robot.  Oz ce n’est pas juste un bouton on/off et tant mieux! »

Aujourd’hui Oz entretien les allées en planche de la pépinière Vegetolab. Pour les fruits de Martine, il a tracé le champ pour plantation et s’occupe maintenant de l’entretien continu.

Son conseil : anticiper pour bien s’équiper et prendre le temps de se familiariser avec le robot. « Un robot demande du temps au départ ; j’ai des parcelles implantées avant robot et cela est plus exigent en adaptation (temps) ».

Un engouement autour de la robotique agricole au Canada

Benoit St-Laurent, Président de GMABE nous fait part de l’engouement autour de la robotique agricole, avec la conversion au bio de nombreux agriculteurs canadiens.

« Cet engouement est d’autant plus important depuis l’arrivée du GPS RTK cet hiver sur Oz » nous confie- t-il . Selon lui, la pertinence du robot n’est plus à prouver, d’autant plus cette année dans un contexte de pénurie de main d’œuvre. Oz pourrait rapidement se démocratiser au Canada dès que les programmes de financement canadien prendront en compte la robotique agricole.

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   1

    0 Commentaires