+33 (0)9 72 45 40 85

TED et l’IFV : un partenariat gagnant pour l’ensemble de la filière viticole

Le 25 octobre 2018

TED et l’IFV : un partenariat gagnant pour l’ensemble de la filière viticole

A moins d’un mois du grand rendez-vous viticole qu’est Vinitech, nous sommes allés à la rencontre de Christophe Gaviglio, en charge des expérimentations sur les matériels viticoles et les alternatives au désherbage chimique sous le rang à l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV). Avec lui, nous avons fait le point sur notre projet commun : Ted.

 

Commençons par l’actualité récente, les vendanges : vues de l’IFV, comment se sont-elles passées ?

Après un millésime compliqué par le mildiou en début de saison, nous avons réalisé de belles vendanges dans le sud-ouest : du Gers à Gaillac, en passant par Marcillac. A cause des températures élevées que nous avons connues au mois d’août, elles ont été un peu précoces, mais elles laissent présager d’un vin de qualité avec un degré important.

 

L’IFV est un institut expert en viticulture, et à ce titre il a noué un partenariat avec Naïo Technologies autour du robot Ted. De quoi s’agit-il ?

Notre collaboration a commencé en 2014, avec le projet robot viticole financé par la région Midi-Pyrénées. Elle se poursuit depuis 2016, dans le cadre d’un projet CASDAR : le projet ROVIPO, pour robot viticole polyvalent qui devrait se poursuivre jusqu’en 2020. Ce partenariat est axé sur le développement de la polyvalence autour du robot.

 

Concrètement, comment se déroule ce partenariat ?

L’IFV a une activité tournée vers les besoins de la filière viti-vinicole. Les résultats des tests que nous effectuons servent aux vignerons à différentes échelles, de la cave coopérative au particulier. Dans le cas de Ted, notre mission est double. Elle consiste en premier lieu en un accompagnement sur l’aspect métier, que ce soit la conduite de la vigne ou encore le désherbage de la vigne. Ensuite, nous mettons à disposition nos structures et notre expertise pour des démos. Cela permet d’acquérir des références techniques, et d’aider les vignerons à se projeter. En résumé, cela permet à Naïo de définir une expérience utilisateur et à l’utilisateur final de savoir ce qu’il peut attendre du robot.

 

Quelles sont les réactions des viticulteurs quand ils découvrent Ted ?

Ted Naio viticole

Dès sa première présentation à Tech and Bio à Saint-Emilion en 2016, les réactions ont été très positives. On a su qu’on partait sur de bonnes bases et cela s’est confirmé au fil des démonstrations organisées.

Le potentiel du robot est excellent et aujourd’hui, nous sommes proches d’une solution marché. A chaque fois qu’on a eu des vignerons à côté de nous et qu’on leur a présenté Ted, on a entendu « C’est ça qu’il nous faut ! »

Tout le monde veut arriver à se passer des herbicides mais se rend bien compte que le désherbage mécanique avec un tracteur classique, c’est à la fois compliqué et chronophage. Dans ces conditions, le robot apparaît comme une excellente solution.

En savoir plus sur le robot Ted sur cette page.

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   

    0 Commentaires