+33 (0)9 72 45 40 85

Le 100ème robot Oz est sorti des ateliers de Naïo Technologies

Le 20 février 2019

Le 100ème robot Oz est sorti des ateliers de Naïo Technologies

Il est loin le temps où l’on parlait d’ « agriculture du futur » pour faire référence à l’arrivée des robots dans nos champs : la robotique agricole fait désormais partie du quotidien de certains agriculteurs qui ont fait le choix d’automatiser un partie de leurs tâches. C’est dans ce contexte, et à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, que Naïo Technologies annonce la livraison de son 100ème robot de désherbage mécanique Oz.

La folle histoire de la robotique agricole selon Naïo

Peu y croyaient en 2011, alors que Gaëtan Séverac et Aymeric Barthes détectaient le besoin de gérer l’enherbement en maraîchage bio. Problème de main d’œuvre, besoin de limiter l’utilisation de produits phyto, de regagner du temps sur des tâches à valeur ajoutée, ou de limiter la pénibilité du travail…

Les premiers clients de Naïo Technologies ont permis d’accompagner une équipe R&D encore jeune à l’époque, mais motivée pour relever des défis fous. « J’avais vu Oz dans un reportage télé consacré à la robotique agricole et je me suis dit : pourquoi pas dans mon exploitation d’osier ? », raconte Patrick Boyer de l’Osier du Gué Droit. « En effet, à partir d’une certaine hauteur de plantes, le désherbage manuel devient obligatoire. Et c’est là que le robot intervient : il se faufile facilement entre les rangs et me fait gagner du temps. J’ai gagné un compagnon de travail et je ne reviendrai en arrière pour rien au monde ».

« Avec Oz, on a commencé avec le plus compliqué, à savoir un robot capable de désherber toutes les cultures maraîchères possibles ! », témoigne Jean Inderchit, Responsable R&D du programme Oz depuis ses débuts. « C’était un robot difficile à mettre au point, mais à aucun moment je n’ai imaginé abandonner. Si l’on regarde les premiers Oz, et le SN100, on s’aperçoit qu’Oz a peu changé d’apparence, en revanche tout ce qui est à l’intérieur a changé ! »

« Plus je me plante, plus je pousse » : tel a donc été le gimick de Naïo Technologies au quotidien pour relever ces challenges de la robotique agricole de plein  champs, qui plus est en cultures diversifiées. Après une campagne de crowdfunding réussie en 2012, le premier prototype de Oz voit le jour, pour donner naissance au SN001 en 2013. Depuis, 99 autres robots ont donc été mis en service.

Amélioration continue des robots en collaboration avec les maraîchers

Naïo Technologies n’a eu de cesse de travailler dans un processus d’amélioration continue, en étroite collaboration avec ses utilisateurs : mises à jour du logiciel (2017 puis 2018), amélioration du guidage en ligne (lidar et camera) et en demi-tours, nouveaux équipements (batteries lithium, BMS, outils…)… les utilisateurs de Oz profitent des avancées de l’entreprise toulousaine quasi en temps réel (mises à jour règulières).

Produits en France dans les ateliers au siège de Naïo à Escalquens (Haute-Garonne), les robots Oz ont donc réussi le pari de la commercialisation en série.

Robot Oz 100 by Gab

Un 100ème robot Oz dans les oignons à Marguerittes (Gard)

Christian Giraud, référent commercial de Naïo Technologies chez Nova Groupe, a vendu le SN100 de Oz à Agnès et Xavier Hévin : « Notre client est un maraîcher installé en bio depuis plus de 15 ans. Il cultive beaucoup d’oignons, et il compte utiliser Oz pour les désherber, notamment au printemps où il connait une perte de récolte à cause des mauvaises herbes. Quand il s’est adressé à nous, il connaissait déjà le robot qu’il avait vu lors d’une démonstration organisée sur son exploitation et son projet était bien abouti. »

En 2019, une trentaine de nouveaux Oz devraient être livrés en France et à l’étranger, avec une volonté d’accélérer encore son internationalisation.

Retrouvez le robot Oz en détail sur notre page.

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   

    0 Commentaires