+33 (0)9 72 45 40 85

C’est bientôt le PRINTEMPS !

Le 20 mars 2015

C’est bientôt le PRINTEMPS !

Les jours rallongent, les cheminées fument noires, les élections approchent … merde ça sentirait pas un peu le printemps cette affaire !

Et oui les maraîchers s’affairent à leurs plants et préparations de semis, les parcelles labourées revoient la couleur du tracteur et les vaches n’ont plus d’ensilage à se mettre sous la dent ! C’est donc le moment où la vie reprend ses droits dans nos sols. C’est bientôt le PRINTEMPS !

 

IMG_20140421_160634Naissance des oiseaux !

Sans plagier une célèbre publicité aquatique, un peu de chaleur, de l’air et de l’eau, la v… ; voilà à quoi ressemblent les conditions climatiques en sortie d’hiver ! Et bien la vie dans les sols, elle aime beaucoup cela.

En effet, après une période de dormance, nos micro­organismes (bactéries, champignons…) vont commencer à activer le fonctionnement du sol. C’est une étape essentielle dans le démarrage de la végétation printanière. Nos micro­organismes vont grâce à la chaleur avoir envie de se nourrir et ainsi consommer la matière organique présente dans le sol. L’activité de ces micro­-organismes sur la matière organique du sol engendre un phénomène que l’on appelle la minéralisation. C’est­ à­ dire la transformation de débris organiques (débris végétaux, insectes morts etc.) en éléments minéraux (l’azote, le carbone, le soufre, les oligo­éléments etc.). Ce phénomène intimement lié à l’activité biologique du sol permet ainsi de mettre à disposition des plantes qui commencent à germer (oui la chaleur encore elle !) les éléments nutritifs essentiels à leur développement.

Les acteurs la vie du sol sont nombreux et variés, de la bactérie la plus simple aux vers de terre centimétriques. Ils vont commencer par transformer, d’abord nos résidus grossiers des cultures précédentes (on les appelle communément les restitutions aux sols), en matière organique stable (on l’appelle souvent humus). Cette matière organique stable, composée de carbone, hydrogène, oxygène, azote et soufre en sa majorité ; a un rôle fondamental dans le fonctionnement du sol.

Elle va bien sûr servir de nourriture et d’énergie pour les plus petits acteurs de la vie du sol (bactéries, micro­organismes), mais aussi structurer le sol en se regroupant avec les particules d’argiles, de limons. Cette structure souvent appelée complexe organo­minéral est le berceau de la fertilité d’un sol, car elle pourra stocker les éléments nutritifs des plantes. Et c’est dans ce complexe, que les petites bêtes du sol vont continuer à se nourrir pour transformer notre matière organique stable (humus) et éléments directement assimilables pour les plantes : l’azote, le soufre et en dégagement de CO2. Ces éléments vont permettre, associés à la chaleur, l’eau et la lumière ; le développement de nos cultures dans un environnement fertile.

Ainsi on comprend bien que la vie du sol est la cheville ouvrière du bon fonctionnement d’un sol, par exemple, ces micro­organismes représentent plusieurs tonnes de bactéries par hectare !

Le bon fonctionnement du sol est donc essentiel au développement de nos cultures, mais évidemment aussi à celui des adventices… Et c’est là qu’Oz peut filer un coup de main, car quand la vie démarre…

 

IMG_20150312_171056Mouron des oiseaux !

 Matthias

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   

    0 Commentaires