+33 (0)9 72 45 40 85

Catégorie :Témoignages

Le 30 novembre 2018

Il désherbe avec Oz : le GAEC de la Ferme d’Agen – Ep.2

A quelques jours de l’hiver, nous retrouvons Bastien, l’un des quatre associés du GAEC de la Ferme d’Agen dans l’Aveyron. Oz est arrivé sur l’exploitation en début d’année, et s’est rapidement mis au travail de désherbage mécanique (mais pas seulement !) sur une partie de la ferme. Bastien, vous utilisez Oz depuis bientôt un an,
Le 22 octobre 2018

Oz et l’osier, une belle histoire de binage

Parmi la centaine d’Oz en circulation, il en est un qui évolue en Touraine et désherbe une plantation d’osier, L’Osier de Gué-Droit. Oz est arrivé sur l’exploitation de Patrick et Séverine Boyer en 2017. Aujourd’hui, ils n’ont plus recours à aucun désherbant chimique et Oz a été adopté par toute la famille.   Patrick, pouvez-vous
Le 27 septembre 2018

Il désherbe avec Oz : le GAEC de la Ferme d’Agen – Ep.1

Le  GAEC de la Ferme d’Agen dans l’Aveyron s’étend sur six hectares, dont cinq consacrés aux cultures de haricots verts, tomates, carottes, poireaux, fèves, pommes de terre, choux, épinards… Les légumes sont vendus directement dans la boutique de la ferme ou sur les marchés. Certains sont même proposés à la cueillette. L’exploitation est en conventionnel
Le 16 mai 2018

Une saison de désherbage avec Dino

Suivi d’une saison de désherbage sur salades avec le robot Dino On l’avait presque oublié, mais après de loooooongues semaines de pluie, le soleil a fait son grand retour dans les parcelles, permettant le démarrage de la saison du binage. Dino a lui aussi retrouvé le grand air et le plaisir d’enjamber les planches et de biner
Le 12 juin 2017

Quand Oz ose désherber l’osier

Comment désherber l’osier ? Alors que nous avons souvent présenté notre robot désherbeur en pleine action chez nos clients maraîchers, le voici dans les champs de l’exploitation de l’Osier de Gué-Droit. En plein coeur de la Vallée du Lys en Touraine, Patrick et sa femme Séverine nous accueillent pour partager l’amour de leur travail, et
Le 15 mai 2017

Quand le robot Oz désherbe le Jardin des Merles

Au cœur de la Charente, retrouvons Jean-François, maraîcher à La Ferme des Merles, et heureux nouvel utilisateur du robot de désherbage Oz. Avec ses 25ha de légumes et petits fruits rouges, il nous raconte sa rencontre avec notre partenaire Agrisem, et nous explique pourquoi Oz répond à ses besoins de désherbage mécanique autonome. En deux mots
Le 26 avril 2017

OZ en prend de la graine… chez un semencier bio

En 2012, Lucien Laizé, ancien ingénieur des eaux, a tout abandonné pour reprendre l’exploitation familiale en tant que semencier bio. Il a trouvé chez Oz, la solution de désherbage de Naïo Technologies, une aide précieuse dans son activité de production. Retour d’expérience après un an d’utilisation.   Pour le jeune semencier bio, activité agricole et engagement
Le 19 avril 2017

Robot Oz, solution de désherbage

Un maraîcher fait le bilan après une année d’utilisation Situé aux portes de la Tourraine, à Saint-Martin-des-Bois, Franck Echard nous reçoit pour faire le bilan de l’acquisition d’Oz, sa solution de désherbage après une année d’utilisation. Il est depuis cinq ans le dirigeant d’une exploitation agricole de presque sept hectares. Dans cette ferme, quarante variétés
Le 6 février 2017

Oz, le magicien qui crée du temps de travail agricole

Temps de travail agricole : la question de la productivité La route qui mène à Ger borde la longue et impressionnante chaîne des Pyrénées. C’est dans ce cadre idyllique qu’Edith Roger, maraîchère, nous reçoit à Handibio 65, structure d’accueil et de réinsertion de travailleurs en situation de handicap. L’été dernier, elle a utilisé Oz, la
Le 30 novembre 2016

L’Éco-Tracteur, la version télécommandée du robot Oz

Ce mois-ci, en route pour la Corse ! Daniel, maraîcher diversifié de la Ferme d’Alzetta à Porto-Vecchio, est un des premiers exploitant à avoir acheté l’éco-tracteur de Naïo Technologies, la version télécommandée de notre cher robot autonome Oz. Daniel nous raconte pourquoi l’éco-tracteur était déjà une belle avancée pour lui au quotidien, et pourquoi il