+33 (0)9 72 45 40 85

Désherbage : modalité agriculteur vs. robot, la battle !

Le 8 février 2017

Désherbage : modalité agriculteur vs. robot, la battle !

Pour être toujours plus pertinent dans le développement de nos robots agricoles, nous avons fait des essais chez vous, sur vos exploitations, lors de la saison 2016. Un maraîcher et un semencier ont accepté de comparer leurs pratiques de désherbage avec un désherbage uniquement effectué par le robot Oz 440. Pour cela, nous avons partagé leurs parcelles en deux modalités :

  • La modalité “agriculteur”, désherbée par l’agriculteur et son matériel.
  • La modalité “robot”, désherbée uniquement avec le robot Oz.

 

Le robot Oz testé pour le désherbage chez un maraîcher bio et chez un semencier

Notre cher Oz a ainsi pu évoluer dans des parcelles de carottes, poireaux et oignons chez M. Baudéan, maraîcher en agriculture biologique à Martres-Tolosane (Haute Garonne), qui a été l’heureux chanceux de notre jeu concours en 2016 et a profité de Oz pendant une saison.

Oz a également désherbé les passe-pieds d’un champ d’oignons paillés sur les parcelles biologiques d’un semencier de l’Aude.

La comparaison des deux modalités s’est faite selon :

  • Une note de satisfaction de l’enherbement allant de 0 à 10, qui est basé sur la densité d’adventices au m², le stade de ces adventices et leurs degrés de nuisibilité (voire figure 2)
  • Le coût total du désherbage comprenant le temps UTH (Unité de Travail Humain) le coût d’utilisation du matériel de désherbage (carburant et électricité)
Oz Désherbage Mécanique 1

Robot Oz désherbant les passe-pieds de la parcelle d’oignons paillés (photo prise le 06/07/2016)

Des résultats probants quand Oz rentre dans une gestion globale des mauvaises herbes

Sur la parcelle d’oignons paillés, Oz est passé tous les 10 jours, soit 8 désherbages au cours de la saison. Ceci a permis de maintenir la modalité robot très propre avec une note de satisfaction qui est toujours restée supérieure à 8 (Figure 2).

La modalité agriculteur a également été correctement entretenue (note supérieure à 7) grâce à 3 désherbages mécaniques et 3 désherbages manuels (Figure 2) sur la période.

Note de satisfaction désherbage mécanique

Figure 2 : Note de satisfaction de la gestion des mauvaises herbes attribuée au cours du temps sur les zones désherbées par Oz (bleu) et par l’agriculteur (jaune). Une note de 10 correspond à une parcelle très propre sans mauvaise herbe, et la note de 0 correspond à une parcelle très sale, non entretenue. Une parcelle notée à plus de 7 est considérée comme propre.

 

Toujours autonome grâce à son guidage caméra sur paillages plastiques noires, Oz n’a nécessité qu’une heure d’intervention humaine pour 1000 m² sur toute la campagne de désherbage (ces interventions humaines sont principalement dues au temps passé à paramétrer la machine).

Avec un désherbage classique (bineuse et désherbage manuel), le semencier a quant à lui passé 19h30 pour 1000 m² pour maintenir sa modalité propre (Tableau 1).

 

Coût temps travail désherbage mécanique

Tableau 1 : Synthèse du temps de travaux et des coûts de désherbage pour les deux modalités de la parcelle d’oignon paillée. (MO : Main d’œuvre) (Coût de main d’œuvre au SMIC brut avec charges patronales, soit 10.95 €/h).

Si la gestion des mauvaises herbes a été aussi bonne sur la modalité agriculteur que sur la modalité robot, l’effort humain et matériel n’a pas été le même : ainsi le coût du désherbage de la modalité agriculteur a été 20 fois plus important que le désherbage de la modalité robot (hors coût d’amortissement du matériel).

 

Sans une gestion globale du désherbage mécanique des adventices, pas de miracle…

Chez M Baudéan, notre maraîcher bio, les résultats sont tout à fait différents : ni le robot, ni l’agriculteur n’ont réussi à gérer correctement la pression adventice. M Baudéan a malheureusement du abandonner sa modalité, faute de temps pour désherber. Ainsi la note de satisfaction de l’enherbement a chuté progressivement au cours du temps sur le rang et l’inter-rang (Figure 3 et 5).

satisfaction désherbage mécanique

Sur la modalité robot, Oz a pu maintenir les inter-rangs propres grâce aux bineuses. La note de satisfaction y est restée supérieure à 9. Alors que les rangs se sont progressivement enherbés (la note de satisfaction diminue au cours de la saison) (figure 4 et 5).

Ceci s’explique par l’effet de différents facteurs, notamment une pression adventice très forte, des périodes sans désherbage à cause de la météo pluvieuse et de l’irrigation défectueuse (fuite d’eau dans le champ) et des plantations trop précoces pour permettre l’utilisation des herses-étrilles.

 

Désherbage mécanique autonome : rentabilité économique prouvée mais des améliorations techniques possibles

Cette étude, une des première réalisée sur des machines autonomes en pleins champs, permet de mettre en évidence une rentabilité économique de Oz sur des parcelles adaptées au cahier des charges de la machine et sur lesquelles une gestion globale des adventices a été mise en place (par exemple une gestion préventive avec des faux semis et une irrigation synchronisée avec les désherbages mécaniques). Pour une transition réussie, les conseillers agronomes de Naïo Technologies accompagnent aux changements de pratiques de désherbages les utilisateurs de nos robots.
De plus, ces essais réalisés sur différentes cultures et sols nous a permis de mettre en avant certains manquements de nos outils sur les rangs de cultures, contrairement à un désherbage total sur l’inter-rang. Ainsi, nous avons entamé depuis 2016, le développement de nouveaux outils passifs et actifs de désherbage sur le rang, parallèlement à une amélioration des outils déjà existants.

 

Découvrez le robot Oz !

  • Par Naïo Technologies  0 Commentaires   1

    0 Commentaires